1st European collaborative IT BtoB webmagazine

Prestataires

Interviews

Comme annoncé par son PDG à CBP en 2014, Infor développe son réseau indirect en France et en Europe. Sous-distribué dans ces régions actuellement, cet éditeur américain de progiciels métiers prévoit de doubler le nombre de ses partenaires en France dès 2016.

T-Systems, la filiale services IT BtoB de Deutsche Telekom, lance cet automne ses offres Iaas publiques, privées et hybrides en France, mais également des offres Saas et Paas ! Cette SSII se pose clairement en concurrent d’Amazon AWS dans le Cloud public. Des acquisitions pourraient aider T-Systems à doubler son CA Cloud en France d’ici 2018.

L'intégrateur Elit Technologies a consenti beaucoup de sacrifices en 2015 pour décrocher la Cloud Managed Services Providers (CMSP), une certification très convoitée par les revendeurs Cisco. Le Cloud est déjà une réalité pour ce vendeur de solutions de communication unifiée, y compris en marque blanche, puisqu'il a généré près de 70% de sa croissance en 2015.

Fabrice Têtu, le PDG de l'infogéreur et intégrateur Diademys, prévoit de doubler son chiffre d'affaires d'ici fin 2018 tout en portant la part de son récurrent de 40 à 80%. Grâce à ses investissements dans le Cloud principalement. Une nouvelle acquisition n'est pas exclue car il estime que la consolidation entre acteurs du Cloud a démarré.

Fournisseurs

Interviews

Dans un futur proche, Kaspersky Lab aura-t-il besoin d’autant de revendeurs puisqu’il pourra, comme ses concurrents, gérer en direct et via le Cloud les licences de leurs clients ? Sénaporak Lam, le directeur Channel en France de cet éditeur de logiciels de sécurité, estime que oui car « notre ADN est historiquement indirect ». D’ailleurs, il développe davantage en 2016 ses ventes BtoB, segment qui est le principal relai de croissance de Kaspersky Lab.

HP Inc., l’entité de l’ex-HP qui commercialise ses PC et imprimantes, augmente le nombre de ses partenaires français certifiés aux plus hauts niveaux, Or et Platinium. Michaël Albala, son directeur channel, un « anti-sells in » convaincu, précise que son groupe évite désormais le bourrage de stocks, car c’est une logique commerciale passéiste.

La finalisation du rachat par Dell d'EMC et de ses filiales pourrait intervenir dès la fin du second trimestre 2016. Ce fournisseur IT texan fait son maximum pour que cette échéance n'angoisse pas ses quelques 2000 revendeurs actifs en France. Par exemple, il leur propose plus de marges s'ils ouvrent de nouveaux clients.

Avis d'expert

Etudes et Analyses

Cas d'entreprise

Cloud computing

Nominations

Solutions

Livres blancs

Services

Channel Marketing

Formations