Playboy slot reviewhttp://playboyslotreview.com/

1st European collaborative IT BtoB webmagazine

Vmware abandonne l’ouverture d’un data center en France suite à la vente de Vcloud Air

publié le mardi 27/06/2017

Vmware a abandonné son projet d’ouverture en 2017 d’un data center en France. Sa décision fait suite à la vente ce printemps de Vcloud Air, son offre Iaas public, et de ses data centers à l’hébergeur français OVH. Cet éditeur confirme que ses partenaires européens n’ont pas à s’inquiéter de l’arrêt du programme Vcloud Air Network suite à ce rachat.

 

 

Magazine CBP (www.channelbp.com) : Pourquoi Vmware a-t-il cédé en avril son activité Vcloud Air à l’hébergeur français OVH ? Cette offre Cloud public n’était-elle pas stratégique pour votre groupe ?

Hervé Renault, directeur senior des Partenaires & Global Commercial chez Vmware pour la région Europe du sud, Moyen-Orient & Afrique (SEMEA) : Vcloud Air est un media parmi d’autres pour le Cloud dans notre portfolio. En tant que plateforme d’infrastructure Iaas complète pour le Cloud public, elle suppose de gérer une brique matérielle sur la partie basse des infrastructures IT, une activité qui ne fait pas partie de notre métier d’éditeur. Cette cession des actifs Vcloud Air démontre à nouveau que Vmware désire conserver son indépendance en termes de choix d’infrastructures et de prestataires Cloud.

 

La cession de votre portfolio Vcloud Air est-elle la conséquence logique du partenariat dans le Cloud public signé en 2016 entre Vmware et Amazon ?

En partie.

 

Vcloud Air concurrençait-elle d’autres offres Cloud de Vmware ou de sa maison-mère Dell EMC, telle que la Cross Cloud Architecture ?

Vcloud Air est une offre d’infrastructure (Iaas) intégrée, alors que notre Cross Cloud Architecture fournit des services au fil de l’eau pour améliorer la gouvernance des infrastructures multi cloud des clients, dont celles de nos concurrents.

 

Pourquoi Vmware a-t-il choisi le Français OVH… ?

Il nous a semblé logique de retenir la candidature d’OVH, qui est l’un de nos principaux partenaires dans l’hébergement et le cloud, et il sait gérer les briques matérielles. C’est un deal gagnant-gagnant pour les deux groupes. OVH peut pénétrer ainsi plus rapidement le marché américain, où Vmware détient de très grands clients, à qui le groupe continuera de garantir, grâce à OVH, qu’ils auront du Vmware de bout en bout dans leurs infrastructures IT.

 

… Et pas un acteur américain comme IBM par exemple ?

Je ne sais pas si IBM était intéressé, d’autant qu’il possède déjà 45 data centers. Or, je rappelle que la cession de notre portfolio Vcloud Air intègre le transfert de tous nos data centers en Amérique du Nord et en Europe, leurs clients, ainsi que les quelques 200 salariés qui gèrent cette offre et délivrent nos services. Je précise que Vmware conserve la propriété intellectuelle sur ces offres.

 

Prévoyez-vous toujours d’ouvrir un data center en France cette année ?

Vmware a abandonné ce projet.

 

La vente ce printemps de Vcloud Air à OVH remet-elle en cause l’existence du programme Vcloud Air Network ?

Non. Ce programme continue à exister. VCloud Air Network référence dans le monde quelques 4500 fournisseurs de services Cloud (CSP), dont 200 en France, lesquels sont indépendants. Pour preuve, ils se fournissent parfois chez d’autres hébergeurs que Vmware. Je rappelle que la démarche VCloud Air Network est unique sur le marché car le client peut choisir le prestataire et le service Cloud, contrairement aux offres concurrentes.

 

Que vont devenir les partenaires certifiés sur Vcloud Air Network ?

Cette vente ne change rien pour nos revendeurs de solutions qui possèdent tantôt un agrément pour vendre nos licences et un autre pour héberger les services basés sur du Vmware. Les conditions du programme ne changent pas.  Je précise que Vmware accentuera en 2017 la spécialisation de ses partenaires sur nos offres NSX et surtout Vsan, un produit typiquement channel qui enregistre une croissance importante.

 

Cette vente ne va-t-elle pas créer des tensions dans votre réseau de partenaires hébergeurs en Europe car cet accord favorise beaucoup OVH ?

Non, car cet accord concerne surtout les Etats-Unis, marché où OVH n’est pas encore très présent. Nos partenaires situés en Europe du Sud sont donc très peu concernés par la vente de nos offres Vcloud Air à OVH.

 

Olivier Bellin

bellin@channelbp.com

#CBPMagazine, #BellinCBP, #GUIDEDUCLOUD

 

Autres articles sur le même sujet :

Mots clefs :

Trouver un partenaire dans votre région

tory burch glasses https://eyeweardock.com/shop/brand/tory-burch/