1st European collaborative IT BtoB webmagazine

SCH acquiert LNA !

publié le mardi 06/09/2011

Après Top Info, SSDI rachetée ce printemps par la filiale française de son homologue britannique, Computacenter, c’est à un autre de ses concurrents français de passer sous pavillon anglais. En effet, SCH, la maison-mère britannique de SCC, a annoncé le 7 septembre l’acquisition de la SSDI LNA (Large Network Administration).

 

 

La rivalité entre Computacenter et SCC a pris un nouveau tournant en France cet automne avec l'acquisition de la SSDI LNA par SCH, la maison-mère de SCC, le principal « corporate dealer » européen. Comme par hasard, celle-ci intervient quelques mois seulement après qu'un autre chaîniste français, Top Info, ait éte racheté au printemps par Computacenter.

 

SCC n’en n’est pas à sa première acquisition en France, puisque cette SSDI a racheté dès 2010 certaines activités de feu Ares, dont sa division Infrastructures (SIS) en Ile-de-France et la location-gérance de son pôle infogérance. Ces opérations avaient renforcé la présence de cette SSDI dans les grands comptes privés en Ile-de-France.

 

Dans le cas de LNA, qui devrait demeurer une entité autonome, SCC semble vouloir acquérir à nouveau des clients grands comptes, publics notamment. Il faut dire que Thierry Martin, le Pdg de LNA, a décroché plusieurs contrats stratégiques ces derniers trimestres, au nez et à la barbe de ses grands chaînistes concurrents : Computacenter, Econocom et SCC.

 

Les grands comptes de LNA intéressent SCC

En mars 2011, Thierry Martin avait expliqué à CBP que LNA avait signé fin 2010 pour 240 M€ de contrats importants sur plusieurs années. Il a fait notamment référence à un contrat prévisionnel de 100 M€ sur 3 ans relatif à des solutions de stockage et de serveurs avec l’Union des Groupements d’Achats Publics (UGAP).

 

LNA a également gagné l’appel d’offre sur les serveurs X86 et matériels de stockage, et ce en complément des autres lots déjà en place à l’UGAP.  Le marché, d’un montant prévisionnel de 100 M€ sur 3 ans porte sur la fourniture d’éléments d’infrastructures (matériels, logiciels, prestations associées) pour groupes de travail et centres de données. Etc. etc.

 

Précisons que cette SSDI a également remporté un contrat potentiel de 87 M€ sur quatre ans relatif à des systèmes d’impression avec le Service des Achats de l’Etat (SAE), pour la fourniture de solutions d’impression pour différents ministères. L’enveloppe globale représente un potentiel de vente compris entre 500 M€ et un milliard d’€ à répartir sur les SSDI retenues.

 

LNA est bien implanté dans les ministères

Enfin, signalons que LNA a gagné les trois marchés subséquents suivants d’un montant potentiel de 87,2 M€ : le Ministère de l’Economie, des Finances et de l’Industrie (potentiel de 80 M€), le Ministère de l’Ecologie, du Développement durable, des transports et du Logement (6 M€), le Ministère de l’Agriculture, de l’Alimentation, de la Pêche, de la Ruralité, et de l’Aménagement du Territoire (1,2 M€).

 

Résultat, LNA vise désormais les 100 ME en 2011 et les 200 ME d’ici 2015. Cette SSDI avait annoncé un chiffre d’affaires 2010 de 66 M€, en hausse de 10% par rapport au chiffre d’affaires réalisé en 2009.

Autres articles sur le même sujet :

Mots clefs :

Trouver un partenaire dans votre région