1st European collaborative IT BtoB webmagazine

Réactions mitigées à la "taxe" carbone

publié le jeudi 10/09/2009
Le président Nicolas Sarkozy a fixé jeudi le prix de départ à 17 euros par tonne de CO2 émise pour la nouvelle "taxe" carbone, dont le produit sera reversé aux Français via une réduction d'impôts.
Les organisations patronales se montrent sceptiques, tant au Medef, qu'à la CGPME. Faute d'une compensation de la taxe carbone, elles redoutent que les entreprises soient seules à supporter les plus de 2 milliards d'euros de prélèvements obligatoires nouveaux. Le Gouvernement se défend en précisant que celles qui n'en sont pas exonérées, car elles paient déjà une taxe similaire au plan européen, bénéficient déjà d'une réforme de la taxe professionnelle.
Ce montant de départ, qui progressera dans le temps, devait permettre à la France d'atteindre ses objectifs de réduction d'émission de gaz carbonique en 2050, qui doivent être divisées par quatre par rapport à 1990. En France, le rapport Boiteux recommandait dès 2001 un prix de 32 euros la tonne. Cette valeur a été validée par le rapport Quinet en 2008.

Autres articles sur le même sujet :

Mots clefs :

Trouver un partenaire dans votre région