1st European collaborative IT BtoB webmagazine

Présentation d'Antidot Information Factory

publié le mercredi 20/04/2011

Antidot Information Factory est une nouvelle solution qui facilite l’agrégation, la normalisation et l’enrichissement des données, accroissant la pertinence et la richesse de l’information restituée aux utilisateurs.

 

Antidot Information Factory est une solution logicielle qui répond aux enjeux de valorisation et d’exploitation des données structurées ou non-structurées. Antidot Information Factory est « une machine à produire de l’information » qui industrialise le traitement des données existantes et la mise à disposition simplifiée d’informations riches.

 

Une solution souple et modulaire qui s’intègre à tout environnement informatique

Antidot Information Factory permet de :

·        capter les données contenues dans les différents silos internes ou externes à l’entreprise

·        transformer ces données : nettoyage, normalisation, mise en format cible

·        les enrichir en les catégorisant selon des plans de classement, en les annotant automatiquement et en les alignant avec des référentiels métier

·        relier ces données afin de les mettre en synergie et de faire émerger l’information pertinente

·        publier cette information enrichie selon des protocoles standardisés afin de les exposer aux applications du système d’information, aux utilisateurs ou aux partenaires.

 

Antidot Information Factory s’utilise comme un jeu de construction et permet de créer rapidement des chaines de traitement faciles à maintenir en assemblant et paramétrant des modules prêts à l’emploi :

·        connecteurs en charge de la captation des données en mode pull (AIF va chercher les données en « crawling ») comme en mode push (les données sont envoyées à AIF) - pour des traitements synchrones ou asynchrones. Sont disponibles les connecteurs pour le web (HTML, HTTP/HTTPS, RSS, Atom), les formats de fichiers bureautiques les plus répandus (Microsoft Office, OpenOffice...), les bases de données (Oracle, SQLServer, Sybase, MySQL, PostgreSQL ...), les annuaires (LDAP, ActiveDirectory), les serveurs de fichiers, GED et ECM (CMIS), les outils de publication Web (CMS), les entrepôts documentaires (OAI), l’interrogation de Web service en REST, la manipulation de données RDF...

·        filtres de traitement pour les manipulations de données : gestion des archives , manipulation de flux XML, transformation, fusion, découpage, dédoublonnage de données structurées, normalisation de champs et alignement sur des référentiels métier, classification automatique et connexion à des outils de text mining , traitements linguistiques d’extraction de concepts ou de mise en relation des documents.

Antidot Information Factory est une plateforme ouverte qui permet via des API simples de développer rapidement tout module destiné à réaliser des traitements spécifiques.

 

 

Un modèle universel d’unités documentaires enrichies

Antidot Information Factory traite chaque document comme un objet composite, constitué de plusieurs couches qui en représentent les différents aspects : contenu, métadonnées, vignette, signature sémantique...

De nouvelles couches peuvent être créées dynamiquement et  chaque couche intègre un système de gestion des révisions, sans dupliquer le document.

La création, la lecture, la suppression des unités documentaires et de couches ou de versions sont des opérations rendues très simples grâce à des méthodes de haut niveau qui permettent de masquer la complexité technique et de se concentrer sur les besoins fonctionnels.

Antidot Information Factory apporte une réponse opérationnelle et des technologies éprouvées pour résoudre de façon simple et puissante l’ensemble de ces enjeux sur la structuration et le traitement des unités documentaires.

 

 

Un socle technologique fondé sur des standards

Antidot Information Factory repose intégralement sur des standards récents et plébiscités :

·         technologies XML (schémas, XSL, XPath, XQuery) et Web Services de type REST pour les échanges

·         technologies du Web Sémantique (RDF, OWL, SPARQL) pour la modélisation et le traitement.

En bout de chaine, les données enrichies ou créées peuvent être exposées ou publiées de plusieurs façons selon les besoins projet : génération de fichiers ad hoc, injection dans une base de données relationnelle, dans un entrepôt RDF offrant une interface d’accès de via un Web Service normalisé (SPARQL), exposition à travers le composant Antidot Content Repository qui fournit un service d’accès unifié aux contenus.

 

Pour Fabrice Lacroix, président d’Antidot, « Antidot apporte une vraie réponse à une problématique qui se pose à toutes les organisations : comment mieux articuler les données issues de différents entrepôts pour produire une information contextualisée et donc vraiment pertinente ? Avec Antidot Information Factory, nous amenons une solution industrielle, qui, conjuguée à notre moteur de recherche Antidot Finder Suite,  permet d’aller bien au-delà de ce que permettent les approchent traditionnelles comme la « recherche fédérée » ou encore les « search based applications ». Notre vision consiste à apporter un « hub de valorisation et d’accès à l’information » qui vient compléter le système d’information, quel que soit son degré d’urbanisation. Antidot Information Factory constitue la solution la plus aboutie aujourd’hui pour réussir des projets Linked Data, comme le démontre le succès du projet ISIDORE, qui constitue à ce jour le plus important projet de web des données en Open Data mené à bien en France. »

Autres articles sur le même sujet :

Mots clefs :

Trouver un partenaire dans votre région