Playboy slot reviewhttp://playboyslotreview.com/

1st European collaborative IT BtoB webmagazine

Pourquoi Datatec ne vendra-t-il qu'une partie de Westcon Group ?

publié le mardi 11/04/2017

Le 7 avril, Datatec a confirmé la vente pour 800 M$ d'une part importante de WestconGroup, le propriétaire de ses deux grossistes IT à valeur ajoutée, Westcon et Comstor. Mais pourquoi ne pas céder l'un des deux en totalité ? Ou une autre filiale de Datatec ?

 

La vente des grossistes IT s’accélère depuis 2016. Après Avnet, Beip, etc., c’est au tour de WestconGroup, un important VAD réseaux américain, d’être cédé en partie cette année par son propriétaire, Datatec, un important groupe de distribution IT sud-africain qui a célébré ses 30 ans en 2016.

 

Que peut vendre Datatec sans déséquilibrer son groupe ?

Pourquoi ce dernier ne vend qu’une partie de ses activités de distribution IT au plan mondial ? Datatec n'a-t-il trouvé aucun candidat prêt à débourser plus d'argent pour Westcon Group, un distributeur IT à valeur ajoutée qui réalise 4.9 Md$, mais qui n'est pas au mieux de sa forme financière et qui poursuit sa restructuration depuis 2016 ? Datatec n’a pas donné de précisions sur ses intentions. Mais globalement, il a le choix entre vendre Westcon Group par appartements ou de trouver un investisseur, métier ou financier, pour aider au développement de son groupe.

 

Que prévoit-il de vendre pour 800 M$, somme qui ne représente qu’à peine un cinquième de Westcon Group ? Une région ? L’Europe par exemple, zone qui pèse 33% de son chiffre d’affaires ? Une filiale en totalité ? Comstor, l’un des principaux distributeurs de Cisco au plan mondial ? Pour y parvenir, il devrait recevoir l'accord de cet important équipementier réseau ? Si tel n'était pas le cas, céder tout ou partie de Comstor serait suicidaire. Cette branche pèserait à elle seule 43% des 4.86 Md$ du chiffre d’affaires de la holding Westcon Group, contre 46% en 2015.

 

Cette vente n’est pas une surprise

Cette annonce, qui survient au début de la nouvelle année fiscale de Datatec, qui devrait être meilleure que 2016, n’est pas une surprise. Le 25 janvier, puis le 8 mars 2017, Datatec a déclaré à ses actionnaires s’être engagé dans un processus de cession de ses deux grossistes à valeur ajouté, Westcon et Comstor.

 

C’est d’autant moins une surprise que ce groupe IT sud-africain n’a pas enregistré une très bonne année 2016. Lors de la présentation de ses résultats, la direction de Datatec reconnaît même que les résultats – insatisfaisants ? – de ses VAD Westcon et Comstor étaient responsables en partie du recul de son chiffre d’affaires à 6.5 Md$. De même qu’une implantation ratée du progiciel SAP chez Westcon et Comstor dans la région EMEA.

 

La restructuration de Westcon Group

D’ailleurs, Jens Montanana, le PDG de Datatec, avait expliqué dès juillet 2016 qu’il démarrait la nécessaire restructuration de son grossiste IT à valeur ajoutée Westcon Group. Il a déjà externalisé certains de ses processus (BPO) dans la région EMEA, mais aussi en Asie-Pacifique en partie. Le patron de Datatec a d’ailleurs confirmé dans son rapport annuel qu’il avait investi 14.9 M$ dans la consolidation de ses différentes filiales et l’optimisation de leurs coûts de fonctionnement.

Les marges brutes de WestconGroup ont progressé de 10.2% en 2016, mais son chiffre d’affaires total est resté stable en 2016 (4.86 Md$). Selon sa direction il a quand même enregistré une légère progression en Europe, région qui pèse 33% de ses ventes. Rappelons que Datatec est également le propriétaire de l’intégrateur britannique Logicalis (1.5 Md$) et du cabinet de conseil IT Analysys Mason & Mason Advisory

 

Westcon se diversifie dans la sécurité

En pleine diversification depuis des années pour contrer le recul de certaines de ses marques historiques, Westcon a beaucoup développé sa branche Sécurité. Cette dernière générait 30% de son chiffre d’affaires en 2016, contre 25% en 2015. Au détriment de ses activités dans les data centers et les communications unifiées (réseaux) qui ont reculé elles de 1 % en 2016 pour ne représenter respectivement que 8 et 19% des ventes de Westcon.

 

Fondé en 1985, ce grossiste IT américain est très discret en France actuellement. Ses concurrents potentiels n’en parlent jamais. Ni en bien, ni en mal, même si certains émettent des doutes sur sa santé financière. Bizarre. Pourtant, WestconGroup est un VAD important, qui commercialise sous la marque Westcon les offres IT réseaux et stockage d’une petite vingtaine de fournisseurs IT (Avaya, Check Point, Citrix, F5, Juniper, Kaspersky, Polycom, etc.). Ce VAD a perdu Avaya, qui s’est placé en avril sous la protection du chapitre 11 des faillites. Ajoutons également que, suite aux premières fuites sur la vente de Westcon et Comstor, deux de ses fournisseurs IT - insatisfaits de leurs couvertures commerciales ? - nous ont déclaré avoir rencontré la direction française de Westcon pour lui demander des explications.

 

Pourquoi ne pas vendre Logicalis en Europe ?

Pourquoi Datatec ne vend-t-il pas Logicalis, un intégrateur IT britannique, qui affichait un recul de son chiffre d’affaires (1.53 Md$) de 5.6% au premier semestre 2016. L’année dernière, le PDG de Datatec a démarré la réorganisation de la filiale britannique de Logicalis, qui enregistrait de moins résultats que ses homologues en Allemagne et en Espagne. C’est d’ailleurs, le patron de sa filiale allemande, Rüdiger Rath, qui a pris la direction des filiales européennes de Logicalis en novembre 2016.

 

Au final, si Datatec décide effectivement de ne céder qu’une partie de WestconGroup, il devra se monter malin pour ne pas perdre la confiance de ses fournisseurs IT.

 

 

Olivier Bellin

bellin@channelbp.com

#GUIDEDUCLOUD, #CBP

 

Autres articles sur le même sujet :

Mots clefs :

Trouver un partenaire dans votre région

tory burch glasses https://eyeweardock.com/shop/brand/tory-burch/