Playboy slot reviewhttp://playboyslotreview.com/

1st European collaborative IT BtoB webmagazine

Oracle dément vouloir s’offrir Accenture

publié le mardi 04/04/2017

Alors que nous émettions déjà des doutes sur la rumeur annonçant qu’Accenture serait dans le collimateur d’Oracle, cet éditeur américain de logiciels est sorti de son silence début mars pour démentir tout projet de rachat de cette SSII américaine.

 

Heureusement car les revendeurs de services IT d’Oracle auraient eu matière à s’inquiéter si ce projet avait vu le jour. Le rachat de cette importante SSII mondiale aurait mis Oracle en porte à faux avec son réseau de distribution à valeur ajoutée.

 

Un (trop ?) gros morceau à avaler

Certes, Oracle a déboursé des milliards dans ses précédentes acquisitions ces dernières années, dont 10 Md$ pour PeopleSoft, 9.3 Md$ pour Netsuite et 7.4 Md$ pour Sun Microsystems, mais là cet éditeur américain de logiciels aurait dû changer de braquet pour réaliser une acquisition aussi grosse, la plus importante de son histoire.

Oracle a beau annoncé disposer de quelques 68 Md$ de trésorerie en 2016, c’est un très gros morceau à avaler. En effet, Accenture affiche une capitalisation boursière de 74 Md$. Cette SSII a aussi généré près de 35 Md$ de chiffre d’affaires en 2016, pour un résultat net de 4.1 Md$ réalisé avec près de 394 000 salariés. Par comparaison, Oracle a annoncé l’année dernière un chiffre d’affaire en léger recul à 37 Md$ pour un résultat net de 8.9 Md$.

 

Oracle serait en porte à faux avec son réseau de distribution à valeur ajoutée

Autre problème, est de taille également, le rachat de cette importante SSII mondiale mettrait Oracle en porte à faux avec son réseau de distribution à valeur ajoutée. Cet éditeur américain a déjà connu des difficultés pour expliquer à ses revendeurs en quoi ses multiples acquisitions passées, qui ne les concurrençaient pas directement, constituaient des opportunités pour eux. Soulignons également qu’Accenture est l’un des principaux partenaires mondiaux de Microsoft, l’un des concurrents historiques d’Oracle…

 

En outre, l’acquisition d’une SSII aussi importante, qui dispose d’un important pôle de services IT professionnels, est-elle compatible avec les investissements majeurs qu’Oracle consent actuellement pour devenir le leader mondial du Cloud ? Pas évident. Par comparaison, des concurrents directs d’Oracle dans le Cloud, HPE et Dell, ont revendu leurs pôles de services IT professionnels dès 2016. Autant de questions toujours en suspens qui ne simplifient pas une éventuelle acquisition d’Accenture par Oracle.

 

 

Olivier Bellin

bellin@channelbp.com

#GUIDEDUCLOUD, #CBP

 

 

Autres articles sur le même sujet :

Mots clefs :

Trouver un partenaire dans votre région

tory burch glasses https://eyeweardock.com/shop/brand/tory-burch/