Playboy slot reviewhttp://playboyslotreview.com/

1st European collaborative IT BtoB webmagazine

Neovad, le VAD 2.0 ?

publié le mardi 14/03/2017

Créé par Jérôme Boulon en 2015, Neovad est en train de se faire une place sur le marché français des grossistes IT à valeur ajoutée (VAD). La tâche est ardue mais les opportunités existent tant ce marché traverse de profondes mutations. En outre, tous ses acteurs sont victimes de la convoitise des grossistes généralistes.


Magazine CBP (www.channelbp.com) : Pourquoi avoir créé Neovad ? N'y a-t-il pas déjà suffisamment de grossistes IT à valeur ajoutée (VAD) en France ?

Jérôme Boulon, président et fondateur en juillet 2015 du grossiste Neovad, un expert de la distribution IT (ex-Miel) depuis 25 ans : Il n'y a pas suffisamment de vrais VAD en France. Il faut préciser que ce terme est très galvaudé. Peu de grossistes IT sont réellement capables d'implanter de nouvelles marques et de vraies technologies IT innovantes, car cela suppose d'attendre parfois plusieurs années avant qu'elles ne décollent. Beaucoup de ces « VAD » référencent de nouvelles marques quand leur marché a déjà décollé car ils ne savent pas créer ou ouvrir de nouveaux marchés IT. Annoncer que l'on va créer des incubateurs ne suffit pas...


Comment Neovad se démarque-t-il des autres VAD selon vous ?

Nos clients attendent de Neovad de la nouveauté et de l'accompagnement technique sur des produits qui leur fournissent davantage de marges, sur les services notamment. En outre, l'équipe qui dirige un VAD doit bénéficier d'une réelle expertise et antériorité. Personnellement, cela fait 25 ans que je fais du channel et de la distribution IT à valeur ajoutée.


Combien de marques Neovad a-t-il déjà signé un an et demi après sa création ?

Huit, dont deux dans l'expérience utilisateur (Lakeside Software et le français ITXIS), une marque dans la sécurité (Netwrix pour les audits de sécurité sur le système d'information) et le reste dans l'environnement data center (AVI Networks, Guardicore, Turbonomic (ex VM Turbo). Neovad investit dans l'expérience utilisateur car beaucoup de clients sont insatisfaits du service et de la qualité proposée par certaines offres.


Votre catalogue n'est-il pas un peu hétéroclite ?

Non. Comme tous les VAD, Neovad a besoin de mixer les produits dont le cycle de vente est tantôt court, tantôt long, pour se développer.


Combien de revendeurs Neovad adresse-t-il en France ?

Environ 200, lesquels sont de grands Corporate Resellers, des VAR régionaux, des partenaires spécialisés dans la sécurité, du type Infidis, Nomios, etc., mais aussi d'autres acteurs tels que Claranet, Ositem, etc. Neovad travaille également avec quelques éditeurs de logiciels, dont ceux qui font beaucoup de Saas.


Pourquoi Neovad ne référence-t-il pas davantage d'éditeurs de logiciels BtoB ?

Beaucoup d'éditeurs de logiciels ne croient plus à la capacité de la distribution à démultiplier les ventes et à sa capillarité dans le channel. Cela dit, le logiciel représente déjà l'essentiel de notre chiffre d'affaires.


Opérez-vous uniquement en France ?

Non, j'ai créé aussi Neovad International afin d'adresser le Moyen-Orient et l'Afrique.


Travailler essentiellement en France n'est-il pas un handicap aux yeux de certains fournisseurs IT ?

Il n'est pas si compliqué de signer un contrat de distribution pan européen. En revanche, il est plus difficile de l'appliquer avec le même niveau de qualité dans toutes ses filiales en Europe. C'est le challenge auquel sont confrontés certains grossistes qui ne disposent pas des compétences nécessaires localement.


Quel chiffre d'affaires Neovad a-t-il réalisé en 2016 et quelles sont vos prévisions pour 2017 ?

Neovad devrait réaliser 2 ME en 2017 et je cible les 20 ME en 2024.


Qui sont les actionnaires de Neovad ?

J'en suis le seul actionnaire.


Prévoyez-vous d'ouvrir le capital de Neovad à court terme ?

Oui, au deuxième semestre 2017 afin d'accompagner notre croissance. Les VAD intéressent les investisseurs car ils gagnent des marges grâce aux services.


Quels marchés IT vous semblent-ils les plus porteurs ?

La sécurité, car les clients se suréquipent en sécurité périphérique. Ils s'intéressent aussi à la qualité de service et à l'expérience utilisateur, surtout dans le Saas. Il existe aussi des perspectives intéressantes dans les data centers.


Neovad dispose-t-il des ressources techniques nécessaires pour soutenir les revendeurs intéressés par ses marques ?

L'équipe de Neovad compte désormais six personnes. Je recrute encore car les fournisseurs nous font confiance. Mais comme beaucoup d'acteurs, nous connaissons des problèmes de recrutement sur la partie technique. Fort heureusement, nous avons la chance d'avoir un directeur technique brillant.



Olivier Bellin

bellin@channelbp.com

#GUIDEDUCLOUD, #CBP



Autres articles sur le même sujet :

Mots clefs :

Trouver un partenaire dans votre région

tory burch glasses https://eyeweardock.com/shop/brand/tory-burch/