1st European collaborative IT BtoB webmagazine

Microsoft Windows Server passe sur Amazon

publié le jeudi 19/01/2012

L’hébergeur Amazon Web Services LLC (AWS), une société d'Amazon.com, annonce mi-janvier que ses clients peuvent utiliser désormais leurs applications Microsoft Windows Server dans son module d'usage libre, un programme conçu pour aider les clients à opérer dans le nuage. 

 

Les utilisateurs des applications Windows Server bénéficient ainsi d’une utilisation annuelle gratuite de micro-instance de 750 heures du service Amazon Elastic Compute Cloud (Amazon EC2) par mois. Grâce à cette extension du module d'usage libre d'AWS, les développeurs de Windows ont désormais accès aux mêmes ressources libres sur AWS que les développeurs de Linux -- et ont ainsi la possibilité de développer de nouvelles applications, de tester les applications existantes dans le nuage. Reste à savoir si les entreprises françaises et européennes seront nombreuses à sauter le pas, compte tenu de la menace que constitue pour elle le Patriot Act, loi qui autorise l’Etat américain de consulter les données privées.

 

 “Nos clients souhaitent disposer de suffisamment de flexibilité pour pouvoir décider comment créer leurs applications sans être limités par un modèle de programmation, un langage ou un système opérationnel déterminé. Nous continuons de mettre l'accent sur le renforcement de la flexibilité", précise Peter De Santis, directeur général d'Amazon EC2. 

 

L'intégration du module d'usage libre d'AWS s'ajoute à une série d’extensions récentes des services AWS destinées à soutenir les clients de Windows, notamment Microsoft Windows Server 2008 R2 sur les instances de forte puissance Cluster Compute, la prévisualisation bêta sur AWS de Microsoft SQL 2012, les licences de Microsoft BizSpark sur AWS et le soutien de clusters HPC pour Microsoft Windows moyennant l'utilisation d'instances d'Amazon EC2.

 

 

Autres articles sur le même sujet :

Mots clefs :

Trouver un partenaire dans votre région