Playboy slot reviewhttp://playboyslotreview.com/

1st European collaborative IT BtoB webmagazine

Les sociétés françaises utilisent davantage le SaaS que l’Iaas

publié le lundi 26/09/2011

La société d’études spécialisée dans l’IT, Markess International, estime que 31% du millier d’organisations françaises sondées recourent déjà au SaaS (Software as a Service) en 2011.

 

Mais l’offre IaaS (Infrastructure as a Service) n’a pas dit son dernier mot. Alors que moins de 8% des organisations françaises utilisent des services de type IaaS à fin 2009, cette proportion aurait plus que doublé dès fin 2010. Les entreprises s’intéressent en priorité aux infrastructures serveurs, de stockage et de sauvegarde. D’ici 2012, leur demande devrait aussi porter sur les infrastructures sous-tendant l’archivage de contenus, ainsi que sur les réseaux et les infrastructures périphériques à la production informatique.

 

Cette société d’études française précise que pour au moins trois entreprises sondées sur quatre, le modèle de cloud privilégié pour l’IaaS serait avant tout de type «privé », contrairement au SaaS. Leur réponse ne varie guère, que le « cloud » soit hébergé dans le centre de données de l’entreprise ou dans le data center d’un prestataire (en mode externalisé).

 

Quant aux offres cloud adressant les plates-formes applicatives et les environnements de développement (PaaS), ce marché est encore balbutiant. Il n’intéresse que 2% des organisations françaises sondées par Markess.

 

 

Les facteurs expliquent la montée en charge du Iaas

Markess a identifié trois types d’entreprise particulièrement intéressées par le développement du Iaas. Tout d’abord, il y a les fournisseurs de solutions SaaS : pour eux, le développement de solutions en mode SaaS joue un rôle dans cette dynamique puisque le passage à ce modèle nécessite le recours à des infrastructures adaptées, chez les éditeurs et leurs clients notamment. Plus largement, c’est tout un écosystème d’acteurs qui est concerné, qu’il s’agisse de constructeurs d’infrastructures informatiques et réseaux, de sociétés de services, d’hébergeurs, d’opérateurs de télécommunications, etc.

 

Les DSI n'ont pas dit leur dernier mot

Enfin, autre type d’acteur intéressé par le Iaas selon Markess : la direction de système d’information (DSI) qui souhaite mettre en place un cloud privé : au-delà des aspects économiques de maîtrise des coûts, les DSI portent un nouveau regard sur la façon dont elles construisent, entretiennent et exploitent leurs infrastructures IT. « Le cloud computing, et l’IaaS plus spécifiquement, est une opportunité pour elles de redéfinir l’architecture et l’organisation de l'épine dorsale de leur centre de données (data center), d’automatiser et d’industrialiser l’approvisionnement en ressources, de standardiser leurs environnements. Elles veulent par ailleurs un contrôle plus opérationnel et flexible de leurs infrastructures, afin que les métiers en interne puissent se concentrer efficacement sur leurs objectifs business", précise Markess.

Autres articles sur le même sujet :

Mots clefs :

Trouver un partenaire dans votre région

tory burch glasses https://eyeweardock.com/shop/brand/tory-burch/