1st European collaborative IT BtoB webmagazine

Le M2M gagne du terrain auprès du grand public

publié le jeudi 30/10/2008

500 milliards d'objets connectés demain grâce au M2M ?

« Décollage poussif du M2M sans fil » comme l'affirme certains journaux ?

La réalité trouve sa place entre ces 2 avis contraires.

Aujourd'hui, 10 applications « classiques » de machine to machine concentrent 80% des projets au niveau mondial. Leurs caractéristiques : essentiellement dans le B2B (gestion des flottes de véhicules, maintenance à distance des panneaux publicitaires, télégestion des compteurs électriques, maintenance de parcs de machines industrielles, gestion des transactions bancaires, etc…), des business cases solides et couvrant pratiquement tous les pays du globe. Au global 30 à 40 millions d'objets connectés par an, avec une saine croissance en volume (de 20% à 30% par an).

On est pourtant bien loin des 1,5 milliards de téléphones portables vendus chaque année, des 4 milliards d'objets connectables…

On pourrait pourtant y arriver. Partout dans le monde émergent des nouvelles applications utilisant la technologie sans fil pour le grand public avec des perspectives de volumes de 10 à 100 fois supérieures à celles des applications industrielles.
Quelques exemples : des solutions de téléassistance destinées à permettre un maintien à domicile pour les patients, des applications traitant de problématiques écologiques (gestion et optimisation des consommations énergétiques des bâtiments et habitations individuelles…) des problèmes de sécurité (alarmes anti-intrusion, tracker low costs pour lutter contre le vol de véhicules, systèmes de détections de radars temps réel collaboratifs…) pour arriver à la gestion d'objets de notre quotidien (cadres numériques, multimédia, décodeurs pour téléviseurs,…).

Tout est à réinventer dans le B2C
Pour faire émerger ces nouvelles applications B2C, à peu prêt tout est à réinventer en termes d'outils et de process. Au souci de sécurité et de fiabilité dans le B2B, le B2C exige des systèmes réellement scalables (absorber les « choc » de plusieurs millions d'objets connectés) mais également des process permettant l'automatisation de la mise en route de tels systèmes. Facilité de déploiement et simplicité d'utilisation pour le grand public deviennent absolument primordiaux.

Pour nous, cela passe par la maîtrise des techniques dérivées du WEB 2.0, des nouveaux environnements dans l'embarqué (Eclipse, LUA) et les nouvelles technologies comme la SIM embarquée qui allient sécurité accrue et automatisation de l'activation du device. A tout cela, il suffit de rajouter une forte dose de créativité ! Bien utilisé ce cocktail peut rendre le wireless désarmant de simplicité et donc d'une efficacité redoutable !

Lors de son invention le téléphone devait rester un jouet, un amusement scientifique et rien de plus, le GPS était réservé au militaire. Les SMS ne devaient servir qu'à la maintenance du réseau (en cas de panne sur la signalisation) – la réalité est le succès que l'on connaît. 7 trillions de SMS échangés en 2007… Le M2M « grand public » englobera certainement des offres assez différentes de ce que l'on imagine aujourd'hui pour s'intégrer très rapidement dans notre vie quotidienne. Cela laisse de la place à l'innovation !

Par Emmanuel Walckenaer, pdg d'Anyware Technologies, Fournisseur français de solutions Machine-To-Machine (M2M).

 

Autres articles sur le même sujet :

Mots clefs :

Trouver un partenaire dans votre région