Playboy slot reviewhttp://playboyslotreview.com/

1st European collaborative IT BtoB webmagazine

Le Cigref aide ses adhérents à quitter Oracle !

publié le mardi 11/07/2017

Club des DSI provenant de 143 grandes entreprises françaises, le Cigref et son homologue européen EuroCIO dénoncent en juillet la dégradation de la qualité des services d’Oracle. Le Cigref étudie avec ses adhérents des stratégies de sortie des contrats Oracle !

 

Selon la récente et accablante étude « Supplier Satisfaction Survey », réalisée par EuroCIO fin 2016, 50% des 100 DSI d’entreprises européennes majeures répondent travailler actuellement sur une stratégie de sortie des contrats Oracle. Dans le même registre, 60% préfèreraient disposer d’un autre fournisseur pour leurs actuels produits et services.

 

Le Cigref aide ses adhérents à quitter Oracle !

Compte-tenu de cette situation, "le Cigref s’est d’ores et déjà engagé, à la demande de certains de ses membres, à accompagner ceux qui le souhaitent dans leur réflexion sur les différentes stratégies de sortie des contrats Oracle" explique la direction de cette organisation. A noter, le silence radio gêné de ses revendeurs, dont aucun n'a voulu témoigner, de peur d'éventuelles représailles...

 

Leur principale cause de mécontentement réside dans la rigidité commerciale d’Oracle. 80% des 100 DSI d’entreprises européennes considèrent que les contrats Oracle ne présentent pas suffisamment de flexibilité, tout comme son modèle de licence. Les efforts consentis lors du passage au Cloud de cet éditeur ne semblent pas avoir convaincu ses clients pour l’instant

 

Les coûts des licences Oracle en environnement virtualisé explosent

Les adhérents de ces deux associations de DSI reprochent aussi à cet éditeur IT l’explosion de leurs coûts de licence en environnement virtualisé. Du fait de la capacité du logiciel Vsphere de VMware - comme les autres orchestrateurs désormais - à déplacer les machines entre différents clusters, Oracle oblige ses clients à acheter des licences pour l’ensemble de leurs fermes de serveurs.


Cette dégradation des relations entre Oracle et les DSI s’est aussi concrétisée par l’absence de réponse d’Oracle au dernier courrier du 25 février 2016, co-signé des présidents du Cigref et d’EuroCIO, pour parvenir à un accord entre Oracle et VMware sur le sujet de la virtualisation. En conséquence, les travaux de réactualisation d’un Livre Blanc sur les pratiques commerciales de ce fournisseur ont été abandonnés.

 

Vont-ils enterrer la hache de guerre ?

Cette partie de bras de fer entre Oracle et le Cigref n’est pas nouvelle. Même si elle atteint un paroxysme jamais constaté auparavant, nul doute que les deux parties trouveront un accord. Cet important éditeur IT américain avait déjà enterré la hache de guerre en 2008 avec ce club français d'utilisateurs IT des grands comptes. Rappelons que les utilisateurs des logiciels de l’éditeur allemand SAP émettent des plaintes comparables…

 

Cette nouvelle passe d’armes entre Oracle et le Cigref survient dans un climat social tendu chez la filiale française de cet éditeur IT, laquelle est touchée depuis juin par un nouveau plan de licenciement. Le troisième en deux ans.

 

Olivier Bellin

bellin@channelbp.com

#CBPMagazine, #BellinCBP, #GUIDEDUCLOUD

Autres articles sur le même sujet :

Mots clefs :

Trouver un partenaire dans votre région

tory burch glasses https://eyeweardock.com/shop/brand/tory-burch/