1st European collaborative IT BtoB webmagazine

Joyent Europe ne répond plus

publié le lundi 01/10/2012

Les responsables européens de Joyent ont quitté leurs fonctions dès juillet 2012. Dont Philippe Weppe, le président pour la zone EMEA de cet éditeur californien spécialisé dans la virtualisation et le Cloud. Leurs nouveaux actionnaires – Telephonica et le fond d’investissement Weather - ont réorganisé la structure.

 

Philippe Weppe avait été nommé il y a deux ans pour développer l’activité et le réseau indirect de cet éditeur californien. Il avait déjà signé plusieurs grands intégrateurs ou SSII, dont Capgemini, Neurones, SCC. Il recrutait également des opérateurs télécoms, à qui il proposait de relayer l’offre de Plateform as a service (Paas) de Joyent. Reste à savoir ce que deviendront ces partenaires, lesquels avaient commencé à investir avec Joyent dans les beta tests (POC). Ceux-ci continuent de bénéficier d’un bureau de support basé en Suisse, malgré la fermeture de la filiale française.

 

Interrogé par CBP, Joyent n’a pas encore commenté les raisons de l’arrêt de cette activité en Europe, laquelle n’a sans doute pas rencontré le succès escompté. Pourtant, cet éditeur fondé par Jason Hoffman n’a pas ménagé ses efforts en Europe pour se présenter comme un sérieux rival des leaders de la virtualisation, dont VMWare et Microsoft, mais aussi de tous les spécialistes du Cloud Computing public, dont Amazon.

 

Mais les deux nouveaux actionnaires de Joyent – Telephonica et le fond d’investissement Weather – qui ont injecté 85 M$ dans ce éditeur, ont estimé que l’Europe n’était plus une priorité de Joyent semble-t-il. Il faut dire que ce dernier mobilise toutes ses ressources pour affronter Amazon Web Services, son grand rival local.

Autres articles sur le même sujet :

Mots clefs :

Trouver un partenaire dans votre région