1st European collaborative IT BtoB webmagazine

FRP2i lutte avec BSA contre la contrefaçon et le piratage de logiciels

publié le jeudi 09/06/2011

La Fédération des Revendeurs et Prestataires Informatiques Indépendants (FRP2i) s'associe au Comité France du BSA pour participer à la lutte contre la contrefaçon et le piratage de logiciels en entreprise.

 

Ce partenariat souligne le rôle essentiel des revendeurs et prestataires IT, directement impactés par le manque à gagner causé par l'utilisation de logiciels contrefaisants. Constat que confirme Emmanuel André, président de FRP2I : « L’accord avec BSA est dans la ligne déontologique que notre fédération s’est fixée dès sa création en 2009. Ce respect des droits d’auteur est un point qui nous touche particulièrement, d’autant que la contrefaçon et le piratage de logiciels constitue un manque à gagner pour nos adhérents. Aussi, Si l’un de nos adhérents ne respecte pas cet accord, il sera exclu du SRP2I ».

 

Le dirigeant reconnaît que cet accord arrive un peu tard, mais il souligne qu’il a été complexe à mettre en œuvre car ses 148 adhérents avaient d’autres dossiers urgents à finaliser entre-temps. « Nous communiquerons sur ce sujet vers nos adhérents à l’occasion de notre assemblée générale qui se tiendra les 18 et 19 juin dans le Puy-de Dôme. Nous espérons être certifiés par le BSA et disposer d’un numéro de téléphone spécial dédié aux revendeurs ».

 

Avec un taux de piratage d’environ 39 % en 2010, la France se situe parmi les pays d’Europe occidentale affichant le plus fort taux de piratage. Or, une étude d'IDC réalisée pour BSA démontre qu'une réduction du taux de piratage en France de 10 % en deux ans au lieu de quatre créerait 15 000 emplois et augmenterait les recettes fiscales de 37 %.

 

"Au-delà de son impact significatif sur les éditeurs de logiciels, le piratage prive également les distributeurs locaux et les prestataires de services de sources de revenus importantes. En associant, à travers FRP2i, les revendeurs informatiques à notre démarche, nous souhaitons souligner que le piratage est un phénomène concret qui nuit directement à leurs activités et à leur développement », a déclaré Jean-Sébastien Mariez, porte-parole de BSA en France.

 

BSA et la FRP2i mèneront ensemble des démarches, notamment auprès des pouvoirs publics locaux et nationaux afin de sensibiliser le public aux conséquences économiques néfastes de la contrefaçon de logiciels en termes d’emplois, d’investissements et de recettes fiscales.

Autres articles sur le même sujet :

Mots clefs :

Trouver un partenaire dans votre région