1st European collaborative IT BtoB webmagazine

Check Point protège les marges de certains revendeurs

publié le jeudi 09/06/2011

L’éditeur Check Point Software, un spécialiste des solutions de protection du SI, a réuni ses partenaires européens en mai à Barcelone Il leur annoncé plusieurs mesures pour développer leurs activités, dont une protection des marges de certains revendeurs en 2011. David Darmon, le directeur général de sa filiale française, précise que cette mesure concerne déjà sept partenaires. Le dirigeant espère malgré tout doubler son chiffre d’affaires channel à court terme.

 

 

CBP (ChannelBP.com) : Qu’a annoncé Check Point Software à ses partenaires européens qu’il a réunis en mai à Barcelone ?

David Darmon, le directeur général de Check Point Software en France : Check Point Software leur a annoncé que le groupe avait encore enregistré de très bons résultats en 2010, grâce à eux notamment. Raison pour laquelle Check Point investira encore davantage cette année dans son channel. Ainsi, depuis début juin, le groupe protège les marges de ses revendeurs sur toutes les nouvelles affaires durant le second semestre 2011, afin de pérenniser leurs investissements avec nous.

 

Cette protection des marges porte-t-elle sur tous vos produits ?

Oui, et notamment sur le DLP, notre offre de protection contre les fuites de données.

 

Et tous les partenaires ?

Non. Nous avons déjà choisi sept partenaires pour démarrer ce programme de protection des marges. Nous privilégions les revendeurs ayant connu une forte croissance de leur activité depuis un an avec Check Point, et qui affichent une forte proximité avec leurs clients en région. Il s’agit d’acteurs comme Atheos, DCI, Exaprobe, Mage, Ocealis, Nes et Retis. Checkpoint n’a pas choisi que des partenaires certifiés au plus haut niveau, Platinium, il y a aussi des Var labellisés Silver par exemple.

 

Doivent-ils s’engager sur un niveau de chiffre d’affaires pour bénéficier de cette protection des marges ?

Non, cela n’est pas nécessaire sur 2011, car ces revendeurs ont choisi d’investir avec Check Point.

 

Etendrez-vous le nombre de ces bénéficiaires en 2011 ?

Non, car nous voulons privilégier la montée en puissance sur l’offre Check Point de ces premiers partenaires et protéger leurs investissements. Pour preuve, tous seront prochainement labellisés Centre d’excellence et ils bénéficieront d’une formation continue pour bien former leurs salariés.

 

Pensez-vous que cette protection des marges augmentera significativement votre chiffre d’affaires channel ?

Oui, d’ailleurs, mon objectif est ici de passer un nouveau cap qui nous permettra de doubler notre chiffre d’affaires channel à court terme.

 

Avez-vous prévu de recruter davantage de partenaires pour prévoir ainsi de doubler votre chiffre d’affaires channel à court terme ?

Non, Check Point ne recrutera pas beaucoup de partenaires supplémentaires en 2011, si ce n’est quelques sociétés de conseil, en région notamment. Nous avons suffisamment de revendeurs en France, pays où le groupe collabore avec quelques 200 partenaires, dont environ 70 sont très actifs.

 

Quelles autres mesures avez-vous annoncé à vos revendeurs ?

Une augmentation de notre force de vente channel. En France par exemple, nous avons augmenté de 50% depuis 2010 la taille de l’équipe qui suit nos revendeurs. Plus récemment, j’ai créé une équipe qui aide nos partenaires à développer leurs affaires. Elle est composée de deux consultants techniques pour l’instant. Nos revendeurs bénéficieront également de davantage de leads, de budgets marketing accrus, de matériels de démonstration, etc.

Autres articles sur le même sujet :

Mots clefs :

Trouver un partenaire dans votre région